Actualités des projets
Enquêtes publiques en cours

Sans modifier le contenu et les ambitions de la fiche FEDER, le Port numérique se devait de changer d’appellation. Quelque peu conceptuel, le nom de « Port numérique » prêtait en effet à confusion, notamment avec le Pavillon numérique (qui sera installé sur l’Esplanade de la Citadelle). Il convenait également de trouver une appellation à la hauteur du lieu et de ses missions.

La nouvelle appellation est un acronyme de « Namur Intelligente et Durable » (NID) qui s’inspire des concepts fondateurs du projet et de l’identité du site. Cet acronyme fait en effet également référence au berceau de Namur, au lieu de naissance des idées, à la forme architecturale du futur bâtiment (forme arrondie, éléments linéaires verticaux figurant les brindilles), à la configuration des lieux au creux des branches formées par la Meuse et la Sambre, …

Pour rappel, dans le cadre de l’appel FEDER, la Ville de Namur et ses partenaires ont élaboré en 2014 un portefeuille de projets estampillés « Namur Innovative City Lab » et dont le fil conducteur était la « Ville Intelligente ». Ce portefeuille avait en effet pour ambition de développer une dynamique d’innovation urbaine dite «intelligente » favorisant l’émergence de nouveaux produits et services urbains. Le Gouvernement wallon a décidé, le 21 mai 2015, de retenir 9 projets de ce portefeuille avec 26 millions d’euros d’investissements à la clé. Une partie de la somme, soit environ 11 millions d’euros, sera consacrée aux projets du site de la Confluence : port numérique, esplanade, passerelle et aménagements routiers. Sur ces 11 millions d’euros, près de 3 millions seront consacrés à la construction du Port numérique, véritable vitrine de la ville intelligente et durable et des projets créés au sein du TRAKK.

Reprise dans l’axe prioritaire 3 (INTELLIGENCE TERRITORIALE 2020), section 3.1 (Développement territorial équilibré et durable), mesure 3.1.1 (Renforcement de l'attractivité urbaine pour les citoyens, les visiteurs et les entreprises), la fiche FEDER stipule que « Le Port numérique a pour objectif final de donner l'envie aux citoyens de s'approprier les lieux, de pouvoir s'y rassembler et d'envisager l'espace comme un véritable « living lab » à taille réelle. Un lieu où convergent aussi bien les créateurs (entreprises) que les utilisateurs (citoyens) pour faire émerger les nouveaux produits et services urbains liés au développement de la Ville. »

Le NID sera donc :

  • une plateforme d’échange et de co-construction entre acteurs de la ville (habitants, travailleurs, visiteurs, entreprises, pouvoirs publics, etc.);

  • un « Living Lab » permettant à toutes les intelligences de la ville de s’exprimer, de partager et d’innover;

  • un outil innovant d’échange de données urbaines et de test de nouveaux services numériques pour les usagers.

La « Smart City » doit également rencontrer les objectifs du Développement durable en répondant à des problématiques globales relatives à une gestion plus rationnelle de matières comme l’aménagement du territoire, l’environnement, la mobilité, des ressources et des déchets, etc. et ce, pour améliorer le bien-être des différents usagers.

Le NID sera donc un lieu d’innovation et d’expérimentation pour la ville de demain. Dans la philosophie du projet « Smart City », il doit mettre le numérique au service de la ville et amplifier la communication entre les acteurs publics, la population, les acteurs économiques et sociaux, et les associations.

Repenser la ville pour la transformer en cité durable, imaginer des solutions innovantes pour rendre la vie urbaine plus facile et pour améliorer le bien-être des habitants mais aussi pour faciliter l’émergence de nouvelles entreprises et la création d’emplois,…telles seront les missions du NID.


dossier de presse