Système de transport intelligent (STI)

Nouvelle construction à Namur

Fonction

Espace public

Etat du projet

A l'étude

Affectation

Au sein du périmètre d'agglomération

Secteur

Partenariat Public-Public

Dans sa déclaration de politique communale et à la suite dans son Programme stratégique transversal, la Ville de Namur a clairement affiché son ambition de devenir une ‘smart city’. Elle ambitionne de promouvoir et d’utiliser les nouvelles technologies pour améliorer les services et la communication avec ses citoyens.

En matière de mobilité, la Ville de Namur a décidé de se doter d’un Système de Transport Intelligent (STI) afin de répondre aux trois principaux objectifs que sont la diffusion en temps réel d’informations relatives à la mobilité, le développement d’une stratégie en matière de mobilité ainsi que la prise en compte du développement durable.  L’objectif final étant de proposer, grâce à ce système, la meilleure accessibilité multimodale et d’orienter le comportement des usagers.

Le projet de STI a été retenu dans le cadre de la programmation FEDER 2014-2020 dans l’objectif «Diminution des émissions de gaz à effet de serre par la mise en place de stratégies et une mobilité multi-modale accrue » à l’intérieur du portefeuille de projets « Namur Innovative City Lab ». La version définitive de la fiche-projet a été validée par le Gouvernement Wallon en juillet 2016 et c’est 2,5 millions d’euros qui seront consacrés au STI namurois (40% Europe, 50% Wallonie, 10% Ville). Tout cela permettra de placer la mobilité à Namur dans la modernité.

Concrètement, il s’agit de mettre en place sur les principaux axes de pénétration dans Namur des dispositifs de récolte des données de circulation (caméras de reconnaissance automatique de plaques d'immatriculation, boucles de comptage, capteurs, …) et des équipements de diffusion de l’information (panneaux à messages variables, bornes d’informations aux voyageurs TEC, …). Ces équipements sur les routes seront complétés par un système de gestion avec tableau de bord pour le gestionnaire et pour les usagers avec des données en open data pouvant être récupérées et valorisées par des tiers au service de la population. Outre les données générées par les dispositifs mis en place, le STI permettra aussi de récupérer les données déjà existantes à la Ville (travaux, parkings en ouvrage, …) ou externes (TEC, Li Bia Velo, …). Toutes ces données seront centralisées et traitées afin de donner une information fiable en temps réel aux usagers comme aux gestionnaires.

En complément aux parkings P+R existants ou à créer, au développement des bandes pour les bus et à la location de vélos dans la ville (Li Bia Velo), le projet de Système de transport Intelligent vise à encourager les changements de comportement en privilégiant les transports en commun et les modes de déplacement doux.

La mise en œuvre du STI s’accompagne aussi de mesures relatives à la qualité de l’air grâce à un partenariat entre la Ville de Namur, l’Agence wallonne de l’Air et du Climat (AwAC) et l’Institut scientifique de Service public (Issep). Des micro-capteurs placés en différents endroits en lien avec une station de contrôle de la qualité de l’air permanente permettront d’objectiver les résultats et de connaître la qualité de l’air en temps réel.

Un tel projet ne pouvait être mené par la Ville seule car  celle-ci ne détient pas tous les leviers nécessaires à une organisation optimale de la mobilité. C’est pourquoi, dès 2015, tous les acteurs concernés (Police, TEC/SRWT, SPW-Routes, SPW-Electromécanique, PEREX, SOFICO, …) ont participé à la réflexion, ce qui a permis d’aboutir en décembre 2016 à l’approbation par le Conseil communal du cahier spécial des charges. Le marché public a été attribué le 29 juin 2017 et la mise en œuvre des équipements est prévue en 2018-2019.

Galerie photos

Etapes du projet :
A l'étude depuis 2016

Actualités

Aucune actualité liée à ce projet.