Un téléphérique pour relier Namur à sa Citadelle

Nouvelle construction à Namur

Fonction

Equipement communautaire

Etat du projet

A l'étude

Affectation

Au sein du périmètre d'agglomération

Secteur

Partenariat Public-Privé

Construit en 1956 et ouvert le 31 mars 1957, le téléphérique de Namur était un moyen de transport touristique qui reliait le bas de la Citadelle de Namur (place du pied du Château) au Belvédère, le long du flanc mosan de la citadelle. Il fut fermé le 25 mars 1997 pour raison de sécurité (un rocher de 53 tonnes risquait de se décrocher). En 2002, un incendie criminel a détruit la gare inférieure et réduit pratiquement à néant les chances de relancer l'exploitation.

Dès lors, la Ville de Namur a entamé en 2013 une étude de faisabilité visant à déterminer la meilleure localisation pour la construction d'un nouveau téléphérique. C'est finalement le flanc sambrien de la Citadelle qui fut sélectionné: le futur téléphérique partirait de la place Maurice Servais et rejoindrait la Citadelle (esplanade) en enjambant la Sambre.

Après de longues négociations avec le seul et unique soumissionnaire,  le collège communal namurois a attribué le marché public pour le téléphérique à l'association momentanée de trois entreprises : Franki, Poma et Labellemontagne. La procédure de marché public est une procédure de marché de concession de travaux publics d'une durée de 30 ans.

Pendant cette période, le concessionnaire assurera la conception, la réalisation, la maintenance et l'exploitation du téléphérique. Ce dernier assurera la liaison entre le centre-ville et la Citadelle, renforçant ainsi l'attractivité du site. En outre, le téléphérique devra être conçu de manière à être accessible à tous:  aînés, parents avec poussette, personnes porteuses d'un handicap,...

Galerie photos

Etapes du projet :
A l'étude depuis 2013