Actualités des projets
Chantiers en cours
Dans le cadre du chantier du téléphérique, l’abattage des arbres sur le site de la Citadelle débutera dès ce vendredi 17 janvier 2020, et ce pour une durée de deux semaines.

 

Le 17 octobre 2019, le permis d’urbanisme pour le téléphérique était délivré par le Fonctionnaire délégué, marquant ainsi une nouvelle étape dans l’avancée du projet. La mise en service du téléphérique étant prévue courant 2020, les travaux préparatoires battent leur plein : après le démarrage de la démolition de l’ancienne crèche des « P’tits Pouyons » place Maurice Servais, c’est aujourd’hui le site de la Citadelle qui est concerné avec l’abattage d’une partie des arbres situés le long du tracé du téléphérique.

Pour rappel, toutes les études relatives à l’implantation du téléphérique ont pris en compte l’impact paysager du projet. L’étude de faisabilité a également évalué l’intégration urbanistique et paysagère afin de choisir le tracé optimal, compte tenu aussi des moindres impacts sur les arbres. Après désignation du concessionnaire, les études se sont poursuives en concertation avec la Commission du Patrimoine, la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles, le Département de la Nature et des Forêts et les services de la Ville. Les différentes conditions et recommandations émises par le Département de la Nature et des Forêts seront scrupuleusement respectées, comme la création d’une zone humide, alimentée par le trop plein d’eaux pluviales, à proximité de la station amont, à des fins d’accueil de la faune et de la flore.

L’abattage des arbres situés le long du tracé du téléphérique débutera ce vendredi 17 janvier et durera deux semaines : la première sera consacrée à l’abattage et la seconde aux évacuations, remises en état, etc. Le choix de cette période respecte les recommandations de l’autorité compétente par rapport à l’impact sur l’avifaune puisqu’on évite la période de nidification qui s’étend du 01 avril au 30 juin.

Dans un second temps, un élagage de certains arbres sera effectué afin de ne pas entraver le passage du téléphérique.

Enfin, des mesures d’accompagnement seront également mises en œuvre avec la plantation de nouveaux arbres. Des buissons forestiers indigènes d’une hauteur de 4 à 6 mètres seront ainsi plantés avec une densité d’un plant par m². Aux alentours du Pavillon numérique, une dizaine d’arbres d’essence rustique, durable et mellifère (tilleuls de différentes variétés) seront plantés à l’issue des travaux liés au bâtiment et ses abords. D’autres arbres seront aussi replantés sur le site de la Citadelle selon les suggestions du Service Nature et Espaces verts de la Ville de Namur.

Les travaux d’abattage n’impacteront pas les activités à la Citadelle.